fbpx

Remontée capillarie symptômes

Remontée capillaire: conseils pour la reconnaître

Deux mots avant de commencer

Les murs affectés par la remontée capillaire montrent des signes qui nous révèlent cette condition; on peut les noter en observant les parois au rez-de-chausée ou au sous-sol.

Ici on va vous parler de ces très utils indicateurs de façon que vous puissiez les reconnaître, mais n’oubliez pas, pourtant, qu’ils n’ épuisent pas le sujet complet!

N’oubliez pas même que, dans le sujet de l’humidité murs, il existe de différentes causes qui  présentent les mêmes symptomes!

La meilleure chose à faire, donc, est appeler un technicien expert qui venant visiter l’édifice en question saura faire un’analyse complète et professionnelle.

Voilà une brève liste de symptomes observables sur les parois.

Humidité bien visible sans interruption

Considérons ici uniquement le facteur humidité indépendamment de tout autre chose, comme par exemple ses conséquances sur la couleur de la peinture ou sur l’enduit (dont nous allons parler  dans les prochains paragraphes).

L’humidité murs peut se présenter sans interruption jusq’à un déterminé niveau.

remontée capillaires

Sur la paroi on peut noter alors deux zones différentes: une partie inférieure et une supérieure.

Celle inférieure est affectée par l’humidité qui s’étend visiblement et uniformément à partir du parterre jusqu’à un déterminé niveau. Le nom technique de ce niveau est “limite supérieure de diffusion de l’humidité”; au-dessus de ce niveau le mur est sec.

Quelques types de dommages à la peinture

A une certaine hauteur au-dessus de la base du mur (hauteur dépendante du niveau rejoint par l’humidité) la peinture peut apparaître endommagée: on notera que à cette particulière hauteur la couleur de la peinture est déteriorée.

Parfois à une certaine hauteur de la paroi on observe une zone, où la peinture se détériore (se détache et/ou se clive) plus vite ou en majeure quantité par rapport à la zone au-dessous.

Cette différence de comportement entre des zones situées à des hauteurs différentes (où la détérioration est plus remarquable en haut) est due à l’evaporation de l’humidité murs et à la cristallisation des sels.

Parfois, tout simplement, on note un changement de la couleur de la peinture.

C’est le résultat de certaines réactions chimiques qui ont lieu quand les molécules d’eau se combinent avec les sels minéraux du terrain.

Quelques types de dommages à l’enduit.

Parfois on observe des bulles et des renflements.

Cela est dû à l’emploi de peintures résistantes à l’eau et non transpirantes, utilisées en croyant que leur emploi puisse constituer la solution aux problèmes de remontée capillaire. Cependant avec le temps l’humidité murs transpire tout de même et apparaît sur les parois en les défigurant avec des bulles.

L’enduit apparaît endommagé dans une certaine zone de la paroi et à une certaine hauteur.

Comme nous l’avons vu, la peinture peut se détériorer (en plusieurs façons), mais après cette détérioration c’est l’enduit qui commence à être endommagé: il s’agit de l’effet de la pression chimique. L’enduit pourra donc s’effriter, se cliver ou moisissant dans une certaine zone de la paroi et à une certaine hauteur.

L’enduit apparaît détaché de la paroi dans la zone dite “limite de diffusion de l’humidité”.

Dans ce cas on peut faire le test du son: en frappant légèrement l’enduit par un objet on notera que cela produit des sons différents.

Une persistante odeur de moisi

remontée capillaires

Les pièces sentent le moisi malgré le chauffage et l’aération constante.

Naturellement avant tout il faut considérer qu’en général le moisi indique la présence de moisissure et de spores, mais si cela persiste même après l’aération et le chauffage des pièces, il s’agit probablement d’une situation qui existe depuis longtemps et qui est liée, au moins partiellement, à la remontée capillaire.

Bref, pour récapituler

Voilà les symptomes observables de l’humidité:

  • Présence d’une zone d’humidité continue et uniforme sur la paroi à partir du parterre et s’étendant vers le haut de la paroi
  • Peinture qui se détériore (se détache et/ou se clive) plus remarquablement dans une certaine zone de la paroi par rapport à la zone au-dessous
  • Changement de la couleur de la peinture
  • Présence de bulles et de renflements sur l’enduit
  • Détérioration de l’enduit dans une certaine zone de la paroi (enduit qui s’effrite, se clive ou se détache)
  • Persistance d’une désagréable l’odeur de moisi malgré le chauffage et l’aération constante.
Torna su