fbpx

Assèchement d’un bâtiment

Le château Wolfsthurn

Le Musée d’état sud-Tyrolien de la chasse et de la pêche.

Le château Wolfsthurn – municipalité de Mareit, près de la ville de Sterzing dans le sud-tyrolien – a été restauré à grand frais en 1996. Peu de temps après la restauration le plâtre a été endommagé par l’humidité en plusieurs endroits. Ce château, construit en 1741, abrite le musée d’état sud-Tyrolien de la chasse et de la pêche. L’humidité ambiante n’était pas le genre d’environnement approprié pour les oeuvres d’art exposées qui avaient été restaurées au prix de gros efforts. Qui plus est, l’odeur de moisi n’était guère une atmosphère attrayante pour les visiteurs. Le problème nécessitait donc
une solution rapide.

Château Wolfsthurn dans le sud Tyrolien près de la ville de Sterzing. Les remontées capillaires sévirent là aussi et causèrent des problèmes.

Le Dr Hans Grießmair, directeur du musée, décida d’installer un appareil Aquapol. Cette décision fut précédée par des réunions avec le Curateur de l’État, le Directeur du Landesdenkmalamt (Office des Monuments Historiques) et le Conseil d’administration du Musée d’État de L’Ethnologie.

Il s’agit là de la procédure habituelle pour l’approbation de mesures visant les murs des bâtiments publics. Après deux à trois ans, les améliorations n’étaient pas uniquement mesurables mais pouvaient également être senties et vues. Les murs du château tout entier sont restés sec depuis. Le directeur du musée Dr. Grießmair signala que ceci était particulièrement évident dans la zone de l’entrée de la chapelle au rez-de-chaussée.

Sa conclusion: «L’objectif visant à assécher le bâtiment ne pouvait être réalisé que par le système Aquapol.»

Torna su