fbpx

Restauration d’une cave à vin

Monastère de Klosterneuburg

Cave à vin/Monastère de Klosterneuburg (Basse Autriche).

La cave à vin dans le monastère de Klosterneuburg, qui est vieille de plus de 600 ans, a été le sujet de discussions approfondies pour trouver une solution optimale. Toutefois, le résultat final dépassa toutes les attentes et, dans une certaine mesure, fit oublier le processus tortueux de prise de décision ainsi que les défaillances des systèmes utilisés dans le passé.

Les colonnes de briques dans la cave voûtée étaient partiellement imprégnées par l’humidité jusqu’à une hauteur de trois mètres et les dommages sur le plâtre s’étendaient jusqu’au plafond. Par certains endroits dans les murs extérieurs l’eau s’était élevée à plus de deux mètres au-dessus du sol.

Le fait que le bâtiment été classé monument historique, que sa structure de base devait être préservée ainsi que de la nécessité d’économiser sur le budget, représenta un défi important pour la société Aquapol.

L’assèchement fut terminé en seulement un an.

Franz Maier, ancien maitre d’œuvre du monastère, a observé que la cave a été maintenue constamment sèche et déclara quelques années plus tard:

«Je suis pleinement convaincu que cela fonctionne. La décision n’était pas facile. En fait, elle a été très difficile parce que je n’était pas convaincu de l’appareil – après avoir rencontré plusieurs échecs avec d’anciens systèmes. Il m’a fallu deux ans pur rendre la décision. Les travaux de rénovation de la cave à vin ont été avantageux parce que j’ai pu installer l’appareil facilement à l’époque. Je suis satisfait. Ça marche.»

L’architecte et ingénieur qualifié Franz Gerhard Schnögass, responsable de ce projet et du suivi des mesures d’humidité avec le responsable du monastère, fit la déclaration suivante au sujet du Aquapol durant un colloque:

«J’ai découvert Aquapol par accident alors que je regardais un film à la télé. J’ai commencé a m’y intéresser bien que je pensais qu’un truc comme ça ne marchait pas. Après de longues conversations avec plusieurs personnes, y compris l’inventeur de ce système, nous avons décidé de l’utiliser pour l’assèchement d’une cave. Étant donné que le système s’avéra être un succès, et que ce succès était également mesurable, j’ai décidé de l’utiliser pour trois autres bâtiments. Il fonctionne également sur ces sites. Le fait qu’il marche sur un site aurait pu en effet être une coïncidence mais le fait qu’il fonctionne dans plusieurs bâtiments est très convaincant.»

Dans un témoignage de mai 2001 M. Schnögass résuma son expérience e comme suit:

«Lors du démarrage de la rénovation de l’ancien bâtiment à Klosterneuburg et la conversion du sous sol en une cave à vin pour les vignobles du monastère, nous avons recueilli des informations sur un grand nombre de systèmes sur le marché et avons demandé à des spécialistes de nous conseiller. Nous avons finit par choisir Aquapol. Après une courte période d’un an à peine, ce choix s’est avéré être le bon. Les mesures de l’humidité dans les murs montraient une très forte diminution de l’humidité des murs
qui s’est poursuivie au cours de la deuxième année. Cette amélioration positive est également perceptible dans l’atmosphère de la cave à vin – pas de trace d’odeur de moisi et pas d’efflorescence désagréable des sels. L’humidité relative dans la salle s’est stabilisée à 40%/50% et à une température de 19°C – le tout combiné avec un système de ventilation.»

Torna su